• Thème : Du français à l'anglais

     

    Thème : Du français à l'anglais

    Adapter en français des chansons anglophones a été une règle incontournable au cours des années 1950-60 et une partie des 1970, mais cela existait bien avant. Par contre, le chemin contraire, bien que moins fréquent, était aussi présent.

    Jane Morgan, The Day The Rains Came (1958). Le jour où la pluie viendra, de Gilbert Bécaud. Il s'agit de la première chanson de Bécaud traduite en anglais et cette chanteuse américaine s'y frottera à quelques occasions, entre autres pour Et Maintenant. Jane Morgan avait séjourné à Paris au début des années 1950, appris la langue et rapporté dans son bagage l'amour de la chanson française. Son plus grand succès de palmarès fut d'ailleurs une version anglaise du classique Fascination ("Je t'ai rencontré simplement et tu n'as rien fait" bla bla bla). La face B de ce 45 tours était la même chanson, mais en français.

    Steve Lawrence, Yes I Know (1964) Et pourtant, de Charles Aznavour

    Twinkle, Lonely Singing Doll (1965) Dans un registre plus léger : Poupée de cire poupée de son, France Gall

    Sandie Shaw, Love Me Please Love Me (1967) Pas besoin de changer le titre, cette fois ! De Michel Polnareff.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :