• Thème : Disques inédits

    Thèmes : Disques inédits

    Pour toutes sortes de raisons, certains artistes ont enregistré des microsillons qui n'ont pas été commercialisés, mais qui paraîtront des années après leur création. En voici quatre.

    VELVET UNDERGROUND, Stephanie Says, 1969/1985, VU

    Le groupe travaillait pour ce qui aurait dû être leur quatrième disque pour Verve, quand la compagnie a rompu leur contrat. Les bandes sont demeurées inédites pendant longtemps, mais une chanson allait être enregistrée pour le microsillon Loaded et Lou Reed reprendra certaines pièces pour ses disques solo. Ainsi, la chanson que je vous offre deviendra Caroline Says, pour le 33 tours Berlin.

    MARIANNE FAITHFULL, Visions Of Johanna, 1971/1986, Rich Kid Blues

    La femme avait de graves problèmes de drogue dure et vivait dans la rue, au moment où un producteur lui fait signe pour enregistrer ce disque, dont personne n'a voulu. Marianne Faithfull n'avait plus la voix jusqu'alors connue et personne ne voulait prendre le risque avec une artiste déchue et droguée. Le disque présentait surtout des reprises de chansons de l'époque : James Taylor, Cat Stevens, George Harrison et plusieurs Dylan, dont celle que je vous propose. Une réédition récente est présentée sous une autre pochette que celle de 1986. Un disque particulièrement étonnant !

    DIANA ROSS, Easy Living, 1972/2006, Blue

    Diana Ross venait de tourner un film inspiré de la vie de Billie Holiday et intitulé Lady Sings The Blues. Tamla-Motown a eu l'idée de poursuivre dans la même veine, mais comme la bande sonore du film n'a pas connu de succès radiophonique, le microsillon Blue a été mis de côté pendant très longtemps. Curieux, car ce disque ne présentait rien de risqué, alors que la vedette était accompagnée soit par un petit groupe de jazz, soit par une section de cordes.

    PAUL BUTTERFIELD BLUES BAND, Poor Boy, 1964/1995, Original Lost Elektra Sessions

    Les Américains du moment se demandaient encore si les Blancs avaient le droit de chanter du blues, alors que les Stones, Yardbirds et Animals britanniques ne s'en privaient pas. Voici donc du blues-rock de haute qualité, mais demeuré lettre-morte pendant quelques décennies. Ce disque inédit est sans l'ombre d'un doute le meilleur jamais enregistré par la bande à Butterfield


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :