• Thème : Chansons sur le suicide

    Thème : Chansons sur le suicide

    Non, je ne vous ferai pas entendre une pièce heavy métal modèle 1986, mais bien quatre chansons des années 1960 et qui, de plus, ont été des succès radiophoniques. Le sujet n'était cependant pas courant. Vous noterez que le mot Suicide n'est pas prononcé.

    PAT BOONE : Moody River (1961) Le très sage Pat emprunte une chanson à un artiste obscur, Ken Booth. Pat a rendez-vous avec son amoureuse près de la rivière et du grand chêne, mais il ne trouve qu'un gant au sol, retenant un message de la belle : "Je t'ai trompée et il ne me reste qu'une chose à faire." La rivière aura eu le dernier mot.

    DICKIE LEE : Patches (1962) Succès oublié, mais je vous assure qu'il a fait pleurer le public de l'époque. Un jeune homme rencontre une belle fille et c'est le coup de foudre et, déjà, il est question de mariage. Le hic est que les parents respectifs ne veulent pas de cette fréquentation, parce que les deux familles sont de condition sociale opposées. L'éplorée, voyant que le garçon ne vient plus la voir, n'a qu'une solution : la rivière. Le garçon, à la fin, chante : "Je sais que ce que je vais faire n'est pas bien, mais ce soir, je te retrouverai." Double suicide, donc. Sortez les mouchoirs !

    CHRISTOPHE : Je chante pour un ami (1966) Cette fois, on ne sait pas ce que "l'ami qui n'était pas bien sur terre" a choisi pour mettre fin à sa route. Christophe semble culpabiliser quelque peu...

    BOBBIE GENTRY : Ode To Billie Joe (1967) Chanson unique, puisqu'elle se déroule à la campagne, pendant le repas du midi. La discussion familiale concerne le suicide d'un certain Billie Joe, qui s'est lancé en bas d'un pont. La fille avale mal sa bouffe, car, la veille, elle avait rencontré Billie Joe et refusé son amour. Un film sera tourné en se basant sur l'histoire de cette chanson.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :