• Thème : Blues au féminin

     

    Thème : Blues au féminin

     

    Crazy Blues, par Mamie Smith (1920), est considéré comme le premier disque de blues. En l'écoutant, on entend surtout un dérivé lent du jazz, avec trompette, saxophone et cornet. Une autre Smith, Bessie, adopte le style et devient très populaire, du moins auprès du public noir. Entre 1920 et 1925, le blues était une musique de femmes. Aucun homme ne chantait dans ce style. Mais voilà qu'arrive, en 1925, Blind Lemon Jefferson, seul avec une guitare, chassant toute influence de jazz. C'est le point de départ du blues, tel qu'on peut toujours l'entendre de nos jours. Par contre, les femmes persistent avec les cuivres, jusqu'à l'arrivée de Victoria Spivey. Tout au long des années 1930, il y a beaucoup de chanteuses et musiciennes de blues. Curieusement, elles disparaissent progressivement avec la décennie 1940. Voici cinq grandes femmes bleues.

    BESSIE SMITH : After You've Gone (1927) Typique disque de Bessie, avec cuivres, puis une chanson qu'on croise encore aujourd'hui. (Notre photo)

    VICTORIA SPIVEY : Garter's Snake Blues (1927) Une pianiste accompagnée par le guitariste Lonnie Johnson. De mes cinq invitées, Victoria Spivey sera celle qui chantera le plus longtemps. En 1976, l'année de son décès, elle était toujours active sur scène.

    LUCILLE BOGAN : I Hate That Train Called The M & O (1934) Parfois connue sous le nom de Bessie Jackson. Cette femme aimait les thèmes un peu olé-olé et alcoolisés, mais ici, un sujet incontournable du blues : le train.

    MEMPHIS MINNIE : I'm a Bad Luck Woman (1936) Les musiciennes de blues étaient des pianistes. Je ne connais qu'une guitariste : Memphis Minnie. Oublions le fait qu'elle est une femme : Memphis Minnie fut un grand artiste de blues des années 1930, avec des approches variées, une voix puissante et un sens poussé de la composition.

    GEORGIA WHITE : Dead Man's Blues (1938) Moins connue que les quatre précédentes, surtout parce qu'aucune de ses chansons n'est devenue un classique. Il y avait cependant une approche de qualité pour cette pianiste, souvent accompagnée par la guitare de Big Bill Broonzy.


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Mai 2014 à 00:20

    J'ai beaucoup apprécié! je connaissais les 2, 3 et 4, les autres pas vraiment, Georgia White  seulement de nom, sans doute grâce à BB.Broonzy mais c'est tout, j'ai eu plaisir à l'écouter toujours...

    @ bientôt, bizwink2

    2
    Lundi 5 Mai 2014 à 00:36

    Ces cinq là ont enregistré beaucoup de bons blues. Aucun risque à se procurer une compilation de l'une ou de l'autre.


    Merci pour ce commentaire. C'est bon pour le moral de voir un chiffre remplacer le mot AUCUN.

    3
    Walter
    Lundi 19 Mai 2014 à 22:17

    Yeah ! Good blues ! I only know Bessie Smith & Memphie Minnie, but the other ones are pretty good. Thanks

    4
    Lundi 19 Mai 2014 à 22:54

    You're welcome !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :