• Musiciennes de jadis ( 1 )

    Musiciennes de jadis ( 1 )Musiciennes de jadis ( 1 )

     

     

    LIL' ARMSTRONG : You Mean So Much To Me (1937) La photo de gauche est présente dans toutes les encyclopédies sur le jazz : le groupe de King Oliver, de la Nouvelle-Orléans. On y voit une femme pianiste : Lillian Hardin. Première femme de l'histoire du jazz, du moins sur disque. Son importance est extra musicale : elle allait épouser le jeune trompettiste du groupe :  Louis Armstrong. C'est elle qui incitera Louis à quitter Oliver et à voler de ses propres ailes. Devenue Lil' Armstrong, elle sera la pianiste des disques solo de Louis, au cours des années 1920. Un divorce a suivi, mais elle a gardé le nom de son ex. Une vingtaine de titres de qualité seront enregistrés au milieu des années 1930, sans trop de succès. Dommage.

    CLEO BROWN, Here Comes Cookie (1936) Une comète de la décennie 1930. Cleo Brown fut la première d'un style très connu : "Femme devant un piano". Pour le style pianistique, Cleo Brown jouait à la façon de Fats Waller, c'est à dire que c'était bondissant et plutôt habile. Ajoutons une étrange voix voilée.

    MARY LOU WILLIAMS, Baby Dear (1940) Pendant les années 1930, elle fut l'âme du groupe de son mari Andy Kirk. Non seulement était-elle la pianiste de l'ensemble, mais elle composait beaucoup et écrivait les arrangements. Elle sera active jusqu'aux années 1970. Mary Lou est sur la photo de droite.

    NELLIE LUTCHER, A Chicken Ain't Nothin' But A Bird (1948) "Femme devant un piano" : Il y en a eu beacoup dans la seconde partie de la décennie 1940 : Julia Lee, Camille Howard, Rose Murphy. Nellie Lutcher semblait jouer tout à la fois : du jazz, du blues, du rhythm & blues.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :