• Distribution canadienne : Reo

    Distribution canadienne : ReoDistribution canadienne : Reo

    Reo est la deuxième des trois étiquettes lancées par le distributeur Quality. Pourquoi ? Sans doute qu'il y avait des personnes prêtes à investir dans le domaine de la commercialisation du disque et que Quality n'a pu refuser. Reo a été en activité de 1956 à 1971. Des trois étiquettes, Reo fut celle qui a lancé le moins de productions locales. Un seul disque québécois, le Mer Morte de Jaguars, déjà présent sur Tournesol au Québec. Ajoutons quelques 45 du groupe anglophone MG & The Escorts, de Montréal.

    Comme partout ailleurs, Reo a distribué des disques de petites compagnies américaines. Quelques associations d'affaires plus prestigieuses avec Checker (Bo Diddley) Laurie (Dion) Chancellor (Frankie Avalon) Scepter (Shirelles) Vee-Jay (Four Seasons). Une curiosité et sans doute le fruit de hasards : Reo a lancé des disques de compagnies qui, un peu plus tard, allaient être distribuées au Canada sous leurs propres raisons sociales : Imperial, Dot, Kapp, Parkway et Tamla-Motown. Dans ce dernier cas, Reo a raté une belle chance de succès, commercialisant peu des produits de la maison de Détroit entre 1960 et 1964. Tamla-Motown sera récupéré par Phonodisc, qui ne se privera pas pour lancer tous les disques américains des Supremes, Four Tops, Marvin Gaye, Stevie Wonder et tous les autres.

    Voici quatre succès connus par les Canadiens par l'étiquette verte de Reo.

    FATS DOMINO : I'm In Love Again (1956)

    CHUBBY CHECKER : The Twist (1960)

    DION : The Wanderer (1961)

    SHIRELLES : Soldier Boy (1962)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :