• Distribution canadienne : Quality

    Distribution canadienne : QualityDistribution canadienne : Quality

    C'était impossible de vivre au Canada au cours des années 50-60 sans voir l'étiquette jaune et rouge de Quality. Non seulement cette entreprise de Toronto a commercialisé des milliers de disques, mais elle le faisait aussi avec deux autres de ses compagnies, Reo et Barry, en plus de prendre en main des disques américains gardant leurs raisons sociales, telles Mercury et MGM.

    Quality est fondé en 1950 et immédiatement, une entente est signée avec la maison King, de Cincinnati, réputée pour ses artistes de R & B, mais Quality retiendra surtout leurs disques country, entre 1950 et 1955. Au cours de la même pédiode : une collaboration avec Polydor et Phillips, d'Europe, pour quelques disques francophones, comme ceux de Félix Leclerc et de Georges Brassens.

    Les collaborations les plus importantes de distribution : Atlantic (1954-1957), Imperial et Dot (lesquelles garderont leurs raisons sociales à partir de 1957), une profusion de disques Sun (Jerry Lee Lewis, Johnny Cash, etc.) tous les succès Chess de Chuck Berry. Les maisons soeurs de Chess, Checker et Argo, étaient aussi considérées, mais je n'ai croisé que deux disques de blues via Quality (Chess était réputé pour ses 45-78 de blues). Swan (Freddy Cannon), Alladin (R & B et doo-wop), Wand (Chuck Jackson), certains disques Philles produits par Phil Spector, puis A & M, future méga compagnie. N'ajoutons pas des dizaines de petites entreprises, dont la dernière fut White Whale, pour les succès des Turtles.

    Comme chez les autres distributeurs, l'idée de lancer au Canada des disques sur une étiquette locale entre dans une période de déclin autour de 1967, si bien que le dernier 45 tours Quality suivant cette façon date de 1970. Quality poursuit la distribution, mais en se servant des noms américains.

    L'étiquette Quality ne servira plus qu'à des productions canadiennes, entre autres les disques des Stampeders. Pour la participation d'artistes canadiens, elle est présente au début (1950-55) et vers la fin des années 1960. Leurs deux beaux succès locaux : les Beau Marks et les premiers disques des jeunes Guess Who. Pour l'aspect francophone : entre 1963 et 1965, une dizaine de disques québécois, avec une étiquette Quality mauve, mais aucun succès radiophonique. Pourtant, au cours des années 1970, Quality lance l'étiquette Celebration pour le marché du Québec et la compagnie rencontre alors deux succès de taille avec les microsillons initiaux d'Harmonium.

    Quality s'occupera de la distribution des produits télévisuels K-Tel, avant de fermer ses portes en 1985. La compagnie va renaître de ses cendres en 1990, mais un seul disque avec le célèbre logo sera commercialisé, du chanteur canadien Dan Hill. Quality seconde façon va de nouveau distribuer des disques de compilations types "Succès de 1992, 1993" etc. Quality fermera définitivement ses portes en 1997. Soulignons que la compagnie a été la première à commercialiser, au Canada, des enregistrements sous format cassette.

    Voici quatre succès parmi des centaines connus au Canada via Quality. 

    JOHNNY CASH : I Walk The Line (1956)

    DEL SHANNON : Runaway (1961)

    CRYSTALS : He's A Rebel (1962)

    TURTLES : Happy Together (1967)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :