• Fin

    Fin

    Ce site est né en juillet 2013, avec la belle intention de faire renaître ce qui avait rencontré du succès chez feu Multiply, en 2008. Il s'agissait de présenter des chansons selon les sujets abordés par les artistes, de mettre en vedette des musiciens que j'aime, de proposer des extraits de microsillons que je considère excellents, mais aussi de cerner des mouvements de l'histoire de la musique populaire. Enfin : des articles présentant les versions d'origine popularisées après leur création, tout comme quelques cas de plagiats ou d'emprunts. Pour y arriver, chez Multiply, j'avais établi un catalogue thématique de plus de mille titres et, depuis, je n'ai cessé d'ajouter des chansons à cette liste.

    J'ai été très satisfait des articles présentés ici. Je considère que c'est le meilleur blogue musical du groupe mis en vedette sur la présente plateforme. Certains articles, même avec le catalogue, pouvaient prendre près d'une heure de travail. J'ai tenté de faire connaître avec l'aide du forum Ekla, d'un autre consacré à la musique et en prenant même l'initiative de dénicher quatre chansons populaires au moment de la naissance des usagers qui en feraient la demande. D'ailleurs, ils ne sont jamais revenus. Les deux articles suivants, dits Maritimes, ne faisaient pas partie de ma liste. J'y ai travaillé plus de deux heures et plus les minutes passaient et plus je me sentais ridicule de faire tout ça pour cinq personnes par jour, qui n'écoutent pas les chansons et ne signalent pas leur appréciation. Comme tous les blogues musicaux présents sur Ekla, celui-ci était appelé à fermer ses portes. Voici ce moment. Il vaut mieux poursuivre musicalement sur la plateforme VEF, où il y a de plus grandes chances de croiser des participations. (Voir "Mario Musique", dans mes liens.)

    Il y a ici 209 articles et tous présentent plusieurs chansons, la plupart du temps quatre par sujet abordé. Le blogue ne sera pas détruit et vous avez la possibilité de lire les articles ou, tout simplement d'écouter les pièces musicales. Il suffit de vous servir du menu défilant, en bas, de piger au hasard afin de faire d'agréables découvertes. Si vous désirez me remercier ou discuter de musique, je répondrai avec bonheur à vos propos.

    MARY HOPKIN : Goodbye (1969)

    MILADY'S : Adieu monsieur le professeur (1969)

    JEAN-PIERRE FERLAND : Bonsoir madame (1973)

    LOUISE FORESTIER : Tourlou goodbye adieu (1976)


    6 commentaires
  • Thème : Maritime ( 1 )

    PETULA CLARK : Marin (1961) D'après une chanson allemande de Lolita, l'année précédente.

    CAILLOUX : Canot d'écorce (1964)

    TEX LECOR : Rame rame (1968)

    GEORGES BRASSENS : Le bateau de pêche (1982) Brassens interprète une chanson de 1937, alors connue par la voie de Jean Lumière


    2 commentaires
  • Thème : Maritime ( 2 )

    GEORGES LANGFORD : Astre propice au marin (1976) Georges Langford est natif de l'archipel des Îles de la Madeleine, perdu dans l'océan Atlantique, entre l'Acadie et Terre-Neuve. L'homme a écrit beaucoup de chansons sur les marins, les pêcheurs, les bateaux. Celle-ci n'est cependant pas de lui : c'est une adaptation d'un folklore de Normandie.

    FRANCINE RAYMOND : Tous les bateaux font des vagues (1996)

    CHANTAL CHAMBERLAND : La mer (2008)

    GILLES VALIQUETTE : Jean le marin (1974)


    votre commentaire
  • Willie Bobo était un musicien de New York, d'origine latine, qui enregistrait des reprises de chansons populaires de la période 1965-1969, tout en offrant quelques compositions. Il semble évident que le jeune Carlos Santana appréciait Bobo, car le guitariste et son groupe ont enregistré trois chansons de Willie, dont la plus célèbre est celle que je vous présente. Pour les autres : Guajira + No One To Depend On.

    SANTANA : Evil Ways (1969)

    WILLIE BOBO : Evil Ways (1968)


    votre commentaire
  • Thèmes : Disques inédits

    Pour toutes sortes de raisons, certains artistes ont enregistré des microsillons qui n'ont pas été commercialisés, mais qui paraîtront des années après leur création. En voici quatre.

    VELVET UNDERGROUND, Stephanie Says, 1969/1985, VU

    Le groupe travaillait pour ce qui aurait dû être leur quatrième disque pour Verve, quand la compagnie a rompu leur contrat. Les bandes sont demeurées inédites pendant longtemps, mais une chanson allait être enregistrée pour le microsillon Loaded et Lou Reed reprendra certaines pièces pour ses disques solo. Ainsi, la chanson que je vous offre deviendra Caroline Says, pour le 33 tours Berlin.

    MARIANNE FAITHFULL, Visions Of Johanna, 1971/1986, Rich Kid Blues

    La femme avait de graves problèmes de drogue dure et vivait dans la rue, au moment où un producteur lui fait signe pour enregistrer ce disque, dont personne n'a voulu. Marianne Faithfull n'avait plus la voix jusqu'alors connue et personne ne voulait prendre le risque avec une artiste déchue et droguée. Le disque présentait surtout des reprises de chansons de l'époque : James Taylor, Cat Stevens, George Harrison et plusieurs Dylan, dont celle que je vous propose. Une réédition récente est présentée sous une autre pochette que celle de 1986. Un disque particulièrement étonnant !

    DIANA ROSS, Easy Living, 1972/2006, Blue

    Diana Ross venait de tourner un film inspiré de la vie de Billie Holiday et intitulé Lady Sings The Blues. Tamla-Motown a eu l'idée de poursuivre dans la même veine, mais comme la bande sonore du film n'a pas connu de succès radiophonique, le microsillon Blue a été mis de côté pendant très longtemps. Curieux, car ce disque ne présentait rien de risqué, alors que la vedette était accompagnée soit par un petit groupe de jazz, soit par une section de cordes.

    PAUL BUTTERFIELD BLUES BAND, Poor Boy, 1964/1995, Original Lost Elektra Sessions

    Les Américains du moment se demandaient encore si les Blancs avaient le droit de chanter du blues, alors que les Stones, Yardbirds et Animals britanniques ne s'en privaient pas. Voici donc du blues-rock de haute qualité, mais demeuré lettre-morte pendant quelques décennies. Ce disque inédit est sans l'ombre d'un doute le meilleur jamais enregistré par la bande à Butterfield


    votre commentaire